Puis-je parler de mes profs ?

Rien de plus tentant, quand on écrit dans un journal scolaire ou universitaire, que de parler de ses profs et de la communauté éducative en général. C’est une sorte d’institution, puisque tous les lecteurs peuvent s’identifier à cette rubrique, et cela peut être un peu la signature de votre journal. Néanmoins, les relations entre élèves et administration sont parfois complexes, et ce genre de rubriques peuvent en venir à poser problème.

Bonne nouvelle ! Rien n’interdit, dans les textes de loi, de parler de ses profs. Cependant, il y a des règles à respecter. D’abord, attention de ne pas tomber dans la diffamation ou l’injure publique. Il ne faut pas porter atteinte à l’honneur d’une personne par l’imputation d’un fait ou par l’utilisation de termes injurieux. En effet, il s’agit de délits de presse, condamnés par la loi sur la liberté de la presse de 1881. De même, vos professeur.es et l’équipe pédagogique de ton lycée ont droit au respect de la vie privée. Il est donc également question de déontologie, et de connaître la limite entre humour, méchanceté gratuite, et délit de presse.

Parler de ses profs n’est pas interdit, mais c’est à vous de juger la bonne manière de le faire ! Exprimez-vous librement, ne vous auto censurez pas. Mais si vous rencontrez un quelconque problème au sein de votre établissement ou que vous avez une question sur l’un de vos articles, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse censure@jetsdencre.asso.fr.