Mon.a proviseur.e a-t-iel le droit de suspendre la publication de mon journal ?

La circulaire n°02-026 relative aux publications réalisées et diffusées par les élèves dans les lycées indique que le.a proviseur.e a le droit de suspendre la publication d’un numéro du journal des lycéen.ne.s. Cependant, la suspension est une mesure grave, qui doit rester exceptionnelle.

Ton.a proviseur.e n’a le droit de suspendre ton journal que s’il contient une faute grave. Premièrement, sans délit de presse, pas de suspension ! Ensuite, cette suspension consiste en un arrêt de la diffusion du numéro incriminé. Elle ne concerne donc qu’un seul numéro ! Le.a proviseur.e n’a pas le droit de demander l’arrêt total de ton journal, ni de suspendre les numéros à venir. Par ailleurs, le.a chef.fe d’établissement doit en notifier par écrit le.la responsable de publication du journal, et préciser la durée de la suspension et ses motifs. Iel est également tenu.e d’en informer le Conseil d’Administration et d’en débattre à la prochaine réunion du CVL.

La circulaire précise également que la suspension découle d’un article ayant des conséquences graves sur la vie de l’établissement. Il ne faut donc pas confondre droit de suspension et censure.

Si votre proviseur.e décide de suspendre votre journal, n’hésite pas à nous contacter, pour que nous puissions t’aider lors de cette situation complexe. Envoie-nous un mail à l’adresse censure@jetsdencre.asso.fr.