Catégorie : Actualités

La Carte de Presse Jeune, un symbole de liberté d’expression ! - 13 janvier 2017

Retour sur l’expérience de Jean-François Bourgain, rédacteur en chef du Le Vulgarisateur et détenteur de la CPJ depuis 9 mois.

« A la création de mon journal lycéen, j’ai immédiatement pensé nécessaire de trouver un soutien dans une organisation défendant nos valeurs et nos convictions. Jets d’encre entra donc naturellement dans la vie du journal, avec en particulier, la Carte de Presse Jeune dont je peux raisonnablement dire qu’elle est une fierté aujourd’hui à mes yeux.

Le jour où j’ai reçu ma CPJ marqua réellement le commencement d’une lutte pour les idéaux qui sont les miens en tant que journaliste jeune : un perpétuel combat pour la liberté d’expression. Depuis cet instant, la carte ne me quitte plus lors de la rédaction de mes articles et reste un phare pour maintenir le bon cap. Liberté d’expression : d’accords ! Mais pas sans un esprit responsable. Nous jeunes restons, à mon avis, les garants d’un droit à l’expression trop souvent remis en question par des méthodes plus ou moins barbares. Le cas extrême en est l’atteinte au journal Charlie l’Hebdo. Charlie l’Hebdo n’est-il pas un gros journal lycéen comme le disaient Charb et Pelloux ? Ainsi, cette carte de presse est à la fois le symbole permanent de cette liberté mais aussi d’un engagement journalistique fort. Avec cette carte, j’ai vraiment l’impression de contribuer à une avancée et de participer à une évolution de l’intérêt donné à la parole de la jeunesse. Elle est aussi le signe d’un ralliement aux autres journalistes jeunes qui mènent le même combat que moi. C’est une sorte de signe distinctif.

Finalement, le premier article de la Charte des Journalistes Jeunes correspond parfaitement à l’image que je me fais de cette carte. Une carte pour un droit fondamental dont nous sommes les modestes défenseurs.»

> Si vous voulez témoigner, contactez nous à l’adresse mail : contact@jetsdencre.asso.fr

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF

 

 

Venez participer aux Rencontres Régionales des Journalistes Jeunes ! - 10 janvier 2017

Les Rencontres régionales des journalistes jeunes (R2J2), qu’est ce que c’est ?

Les R2J2, c’est une journée entièrement gratuite à destination des journalistes jeunes de 12 à 25 ans. Aux côtés d’autres rédactions jeunes de votre région, vous pourrez participer aux discussions et formations thématiques afin de perfectionner votre expérience journalistique, et affiner votre engagement au travers d’ateliers pratiques.

Comment faire une maquette efficace ? Comment travailler en équipe ? Jusqu’où peut aller votre liberté d’expression ? Comment penser sa place dans un journal jeune en tant qu’accompagnateur ? Venez débattre, échanger et partager vos pratiques entre journalistes jeunes et accompagnateurs !

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant (c’est GRATUIT !) avec d’autres membres de votre rédaction. Dépêchez-vous, les places sont limitées !

Cette année, la première édition des Rencontres régionales des journalistes jeunes aura lieu le mercredi 08 mars, de 9h à 17h30, au lycée Fénelon de Lille.

> S’inscrire
> Télécharger le flyer
> Programme (à venir)
> Rejoindre l’événement Facebook 

La seconde édition se déroulera le mercredi 22 mars, de 9h à 16h30, à Angers.

>S’inscrire
> Télécharger le flyer
> Programme (à venir)
> Rejoindre l’événement Facebook

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF

 

 

A vos plumes ! - 7 janvier 2017

Il y a deux ans l’attentat contre Charlie Hebdo, et plus largement contre la liberté d’expression, nous rappelait l’importance de continuer à défendre nos droits fondamentaux. Jets d’encre publiait alors une tribune réaffirmant les valeurs partagées avec la rédaction :

« Charlie Hebdo, ce n’est pas uniquement le symbole de la lutte pour la liberté d’expression : ils étaient nos partenaires, nos amis, nos grands frères spirituels. Mobilisés à plusieurs reprises pour défendre la presse jeune, ils ont dessiné pour elle, lui ont donné une place dans leur journal et l’ont rencontrée pour discuter liberté d’expression et journaux. Notre attachement se résume par ces simples mots prononcés et approuvés par Charb et Pelloux lors d’une réunion avec les journalistes jeunes :« En fait, Charlie Hebdo, c’est un gros journal lycéen ». »

Aujourd’hui nous continuons avec toujours plus d’ardeur notre combat pour que le droit de s’exprimer et de publier librement soit reconnu de tous. Écrire dans un journal est un engagement citoyen, c’est un engagement dans la vie de son lycée, de son quartier, de sa ville, du milieu dans lequel on publie.

A tous les journalistes jeunes, surtout n’arrêtez pas d’écrire. Alors, à vos plumes !

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF

 

 

L’année 2016 vue par Jets d’encre ! - 1 janvier 2017

Quoi de mieux pour commencer 2017 que de se rappeler les bons moments et les grandes avancées de l’année écoulée pour la presse d’initiative jeune ? Jets d’encre vous propose pour cela une infographie rétrospective des actions et projets qu’elle a menés au cours de l’année scolaire 2015 – 2016.

Journalistes jeunes et bénévoles de l’association, vous pourrez vous retrouver dans les chiffres de la 12ème édition du festival Expresso, de la 3ème édition du concours Kaléïdo’scoop, de notre Université d’été Press’citron ou des Rencontres Régionales de Journalistes jeunes à Rennes et à Paris.

Mais cette année a également été marquée par une activité de plaidoyer importante, notamment en faveur de l’abaissement de l’âge du droit de publication. Parmi nos résolutions pour 2017 : renforcer notre action de défense des droits des journalistes jeunes, via notre service SOS-Censure et l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne qui ne comptent pas se reposer sur leurs lauriers.

 

 Un grand merci à tous ceux qui ont contribué, par leur soutien ou leur participation, à la réussite de ces projets. Nous vous souhaitons à tous une belle année 2017, en espérant que le bilan restera positif pour la presse d’initiative jeune et la liberté d’expression !

>> Téléchargez l’infographie

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF

 

 

« La Carte de Presse Jeune, je la vois comme emblème. » - 6 décembre 2016

Romane Emaer, journaliste jeune au Zeugma revient sur son expérience avec la carte de presse jeune. Autant dans son symbole que dans ses possibilités d’utilisation, elle est un réel outil de valorisation de la presse d’initiative jeune !

« La première fois que je suis allée en manif avec ma carte de presse jeune, j’ai rapidement constaté que les gens se montraient plus aptes à répondre à mes questions. En disant que j’étais journaliste jeune et en agitant ma carte sous leur nez, ils m’ont tout de suite prise plus au sérieux. Et c’est justement ça qu’elle m’a apporté. La carte de presse jeune permet d’être crédibilisé, d’être le/la journaliste jeune que nous aimons être, en défendant notre liberté d’expression et la volonté que nous avons d’être entendus et écoutés.

Avec ma carte de presse jeune autour du cou, j’ai vraiment l’impression de contribuer à une avancée, une évolution de l’intérêt et de la parole que la société donne aux jeunes.

Bien sûr, on a toujours droit à des remarques telles que « Vous n’êtes pas journalistes professionnels et diplômés », et ça peut être drôle quand on souligne que c’est justement le principe de notre engagement, que nous sommes des jeunes qui écrivent dans un journal. Mais ça montre aussi le chemin qu’il nous reste à parcourir pour avoir accès à nos droits.

La Carte de Presse Jeune, je la vois comme un emblème. Comme un signe de ralliement des journalistes jeunes.

Finalement, les deux premiers articles de la Charte des Journalistes Jeunes correspondent parfaitement à mon utilisation de la carte de presse jeune, du moins je crois. Je me cache parfois derrière, comme pour « jouer à la journaliste », et montrer que moi, jeune de 17 ans, ai droit à ma complète liberté d’expression, même en n’étant pas journaliste professionnelle.

Pour le mot de la fin, je pense qu’être journaliste jeune détenteur de la carte de presse jeune, c’est avoir le droit de nous exprimer dans nos journaux, de défendre nos opinions parce que nous savons tout de même de quoi nous parlons, mais c’est également devoir défendre nos libertés, nos motivations, nos engagements face aux personnes les plus sceptiques. »

> Vous aussi, partagez-nous votre vision de la Carte de Presse Jeune : contact@jetsdencre.asso.fr

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF