Collectif « Cause Majeur ! »

15 associations et personnalités qualifiées ont décidé de constituer un collectif de plaidoyer pour soutenir la cause des jeunes majeurs. Ses objectifs : veiller à moyen et long terme à ce que la question de l’inclusion de ces jeunes dans la société devienne un axe central des politiques publiques et que les annonces politiques en faveur des jeunes majeurs soient véritablement mises en place.

Un collectif pour faire bouger les lignes

Le lancement officiel du collectif « Cause majeur ! » a eu lieu le mardi 26 mars 2019 au Conseil Economique, Social et Environnemental sous le parrainage d’Antoine Dulin, ancien Vice-Président du CESE et rapporteur de l’avis « Prévenir les ruptures dans les parcours en protection de l’enfance ». La question des jeunes majeurs revient sur le devant de la scène politique et médiatique depuis la récente nomination du Secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance Adrien Taquet.

En effet, aujourd’hui en France, plus de 330 000 enfants et jeunes sont pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance et plus de 120 000 sont suivis par la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Mais dès leurs 18 ans, le suivi de ces jeunes majeurs s’arrête, ils se retrouvent alors souvent livrés à eux-mêmes. De nombreuses barrières se dressent devant eux alors qu’ils ont déjà vécu une enfance et une adolescence difficile : s’insérer dans la société, trouver un logement et un emploi, poursuivre ses études… Des dispositifs tels que le « contrat jeune majeur » et la « protection judiciaire jeune majeur » permettent tout de même de prolonger l’accompagnement jusqu’aux 21 ans. Seulement dans les faits, ils deviennent de plus en plus compliqués à obtenir auprès des conseils départementaux et de la protection judiciaire de la jeunesse.

« Face aux multiples annonces politiques, le collectif « Cause Majeur ! » veut fédérer les associations de protection de l’enfance et de jeunesse, les professionnels et les jeunes, afin d’avancer ensemble sur ces questions et porter ses revendications et points de vigilance d’une même voix », explique Florine Pruchon, coordinatrice du collectif.

 Jets d’encre s’engage

L’association a été sollicitée pour rejoindre le collectif car il est aussi important que des associations de défense des droits des jeunes en fasse un combat pour toute la jeunesse. Ce collectif veillera à ce que l’insertion des jeunes majeurs dans la société devienne un axe central des politiques publiques. Il militera notamment pour une poursuite de l’accompagnement vers l’autonomie de ces jeunes ainsi que pour le maintien d’un soutien matériel et psycho-éducatif. Nous voulons aussi revendiquer l’importance de l’écoute de la parole de ces jeunes et renforcer l’idée que la liberté d’expression et d’opinion sont essentielles pour toute la jeunesse.

Plus d’infos par ici ! Télécharger le communiqué de presse