Actualités - 14 mai 2017

Journalistes lycéens, une FAQ pour répondre à vos questions sur vos droits !

SOS Censure est le service d’assistance juridique de Jets d’encre. Il vient bien sûr en aide à des rédactions confrontées à la censure, mais également à toute personne se posant des questions sur les journaux jeunes et leur réglementation. Les rédactions lycéennes relèvent d’un cadre particulier : une circulaire dérogatoire et même si les situations des rédactions lycéennes sont toutes différentes, certaines questions reviennent fréquemment. Le service SOS Censure et l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne travaillent ainsi à éclaircir certains sujets que les rédactions lycéennes peuvent se poser, via la publication de ressources. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui une petite FAQ spéciale pour les journaux lycéens.

Ai-je le droit d’exprimer mes opinions dans un journal jeune ou dois-je toujours rester neutre ?

Une confusion naît souvent du principe de neutralité d’un établissement scolaire, qui précise que les agents de l’Etat doivent effectuer leur travail sans prendre en compte une quelconque opinion (politique ou religieuse par exemple). Les élèves doivent-ils rester neutres également ? Dans le doute, se référer à la circulaire Education Nationale n° 02-026 du 1er  février 2002 sur les publications réalisées et diffusées par les élèves dans les lycées ! Elle énonce entre autres « que Les lycéens s’interdisent tout prosélytisme politique, religieux ou commercial, sans pour autant s’interdire d’exprimer des opinions ». Tant que le journaliste jeune ne cherche pas à convertir à tout prix les autres à sa position, il peut donc donner notre avis sur les sujets qui lui tiennent à cœur. La frontière entre droit d’opinion et prosélytisme vous semble confuse ? Consultez le mémo « Prosélytisme et droit d’opinion des lycéens, où sont les limites ? » publié par l’Observatoire.

Puis-je parler de mes professeurs dans le journal de mon établissement ?

Le professeur, sujet incontournable mais parfois délicat d’un journal jeune ! Rien n’interdit de traiter d’un tel sujet d’après la circulaire mentionnée ci-dessus. Mais il y a quand même des règles à respecter. Il est notamment interdit de tenir des propos diffamatoires ou injurieux à l’égard de quiconque. Par ailleurs, les professeurs ont également droit au respect de leur vie privée et de leur image. Pour dédramatiser une situation qui s’envenime, rappelons que tout personne mise en cause dans un journal (et donc un journal jeune) dispose d’un droit de réponse qui prendra la même forme que l’article initial. Ou comment faire du journal un lieu d’expression et de débat au sein de la communauté… Pour en savoir plus, consultez le mémo de l’Observatoire : « Peut-on parler de ses profs dans un journal lycéen »

Le chef de mon établissement a-t-il le droit de relire le journal avant publication ?

Le proviseur a pour mission de gérer ce qu’il se passe au sein de son établissement, et en cela il peut être un allié précieux d’une rédaction animée des élèves. Pour autant, seul le directeur de publication dispose d’un droit de regard sur les numéros, car il est le responsable juridique du journal. Plusieurs situations sont donc possibles : si le chef d’établissement est le directeur de publication, il a donc le dernier mot sur ce qui est imprimé dans le journal. Sinon, dans les lycées, la circulaire n° 02-026 du 1er février 2002 offre un cadre dérogatoire aux journaux jeunes papiers et leur permet de nommer un mineur directeur de publication. L’Observatoire a d’ailleurs publié une brochure à destination des chefs d’établissement. Enfin, n’oublions pas que depuis ce début d’année, la promulgation de la loi Egalité & Citoyenneté permet désormais à un mineur de plus de 16 ans d’être directeur de publication !

 

Dans le souci de mieux connaître la liberté d’expression réelle des journalistes lycéens et ainsi pouvoir mieux la défendre (et réaliser des FAQ), l’Observatoire lance cette année une nouvelle enquête sur les pratiques de presse lycéenne. Vous êtes dans un journal lycéen imprimé ou en ligne ? Participez à l’enquête !

>> Lycéens, d’autres questions ? Faites un tour sur le site de l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne

>> Une difficulté ? Contactez le service SOS Censure : censure@jetsdencre.asso.fr

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF