Actualités - 6 décembre 2016

« La Carte de Presse Jeune, je la vois comme emblème. »

Romane Emaer, journaliste jeune au Zeugma revient sur son expérience avec la carte de presse jeune. Autant dans son symbole que dans ses possibilités d’utilisation, elle est un réel outil de valorisation de la presse d’initiative jeune !

« La première fois que je suis allée en manif avec ma carte de presse jeune, j’ai rapidement constaté que les gens se montraient plus aptes à répondre à mes questions. En disant que j’étais journaliste jeune et en agitant ma carte sous leur nez, ils m’ont tout de suite prise plus au sérieux. Et c’est justement ça qu’elle m’a apporté. La carte de presse jeune permet d’être crédibilisé, d’être le/la journaliste jeune que nous aimons être, en défendant notre liberté d’expression et la volonté que nous avons d’être entendus et écoutés.

Avec ma carte de presse jeune autour du cou, j’ai vraiment l’impression de contribuer à une avancée, une évolution de l’intérêt et de la parole que la société donne aux jeunes.

Bien sûr, on a toujours droit à des remarques telles que « Vous n’êtes pas journalistes professionnels et diplômés », et ça peut être drôle quand on souligne que c’est justement le principe de notre engagement, que nous sommes des jeunes qui écrivent dans un journal. Mais ça montre aussi le chemin qu’il nous reste à parcourir pour avoir accès à nos droits.

La Carte de Presse Jeune, je la vois comme un emblème. Comme un signe de ralliement des journalistes jeunes.

Finalement, les deux premiers articles de la Charte des Journalistes Jeunes correspondent parfaitement à mon utilisation de la carte de presse jeune, du moins je crois. Je me cache parfois derrière, comme pour « jouer à la journaliste », et montrer que moi, jeune de 17 ans, ai droit à ma complète liberté d’expression, même en n’étant pas journaliste professionnelle.

Pour le mot de la fin, je pense qu’être journaliste jeune détenteur de la carte de presse jeune, c’est avoir le droit de nous exprimer dans nos journaux, de défendre nos opinions parce que nous savons tout de même de quoi nous parlons, mais c’est également devoir défendre nos libertés, nos motivations, nos engagements face aux personnes les plus sceptiques. »

> Vous aussi, partagez-nous votre vision de la Carte de Presse Jeune : contact@jetsdencre.asso.fr

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF