Actualités - 3 mai 2013

Journée mondiale de la liberté de la presse : la presse jeune aussi !

La liberté de la presse concerne aussi la presse jeune ! Cette presse originale reste confrontée à de nombreuses barrières, de l’indifférence à la censure, qui sont autant d’atteintes au droit d’expression des jeunes.

Rappelons que selon l’enquête menée par l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne en 2010 :

> 1 rédaction sur 3 ne connait pas la circulaire relative au droit de publication lycéen
> 73% des journaux lycéens sont sous direction de publication adulte
> 45% sont soumis à un contrôle préalable
> 15% se voient interdire certains sujets
> 11 cas de suspension de la publication ont été déclarés en 2010 alors qu’aucun délit de presse n’était avéré. L’ordre de grandeur reste le même en 2013.

C’est pour cela que Jets d’encre consacre son activité à la reconnaissance et à la défense de cette presse particulière, via :

  • > l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, lieu de réflexion collective et de médiation auquel on peut faire appel en cas de difficultés autour d’un journal lycéen. L’Observatoire propose sur son site Internet des ressources pratiques sur la presse lycéenne, fondées sur la connaissance du terrain de ses membres.
  • > SOS Censure, le service d’assistance aux journaux jeunes en difficultés : Jets d’encre intervient sur demande des journalistes jeunes, et leur propose un panel de solutions possibles correspondant à leur situation (formation gratuite « Droit et déontologie », médiation, aide pour contacter la presse, mobiliser leur lectorat, faire appel aux institutions grâce à son réseau de partenaires, etc.).
  • > la promotion de la presse jeune lors d’événements dédiés, comme le festival Expresso, dont la 9ème édition aura lieu les 18 et 19 mai. Le festival est parrainé par Reporters sans frontières, qui soutient les actions de l’association en faveur de la liberté d’expression des jeunes.
  • > Une séries d’actions réalisées à l’occasion du 20ème anniversaire du droit de publication lycéen.

 

Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l’ONU en 1993, dans le but de rappeler aux gouvernements la nécessité de protéger la liberté de l’information, et de provoquer un moment de réflexion déontologique pour les médias professionnels, et de soutien pour ceux qui font l’objet de censure.

Partager :
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF